Accueil

ABC Restauration
En vitrine
Livres
Docs en ligne

Petites annonces
Annuaire
Calendrier
Forum

Galerie photos
Expos
Musées
Boutique

Archives

Nous écrire


Les vis platinées
Comme chacun le sait, elles n'ont de "vis" et de "platinées" que le nom... il s'agit en fait du rupteur.

Son rôle est d'assurer le passage du courant destiné à l'enroulement primaire de la bobine d'allumage. Lors de l'écartement des rupteurs (ouverture provoquée par la came située en bout de vilebrequin) un courant secondaire est induit, c'est lui qui provoque l'étincelle à la bougie.

Un bon entretien des rupteurs et un réglage correct sont donc indispensables pour des sorties sans souci...


Entretien : Commencer tout d'abord par démonter les rupteurs du volant magnétique. A ce propos, un petit rappel : pour démonter un volant magnétique, n'utilisez jamais un arrache moyeu traditionnel, c'est galère et on risque de l'endommager. Utilisez plutôt un arrache volant adapté, qui se fixe au centre du volant, c'est plus rapide et plus efficace !
Après avoir extrait les rupteurs, il faut les dégraisser, car huile et électricité ne font pas bon ménage... Utilisez du trichlo, de l'alcool ou de l'essence à briquet (non grasse).
Ensuite, il va falloir désoxyder et nettoyer les contacts proprement dits. Pour assurer un bon passage du courant, ils doivent être parfaitement propres et polis. Comme leur nom l'indique toujours, les vis "platinées" sont en tungstène, métal particulièrement résistant.
Armez vous donc de papier abrasif très fin (400) et de patience... A la fin de ce travail, les deux grains doivent présenter un revêtement parfaitement lisse et plan, et entrer en contact sur toute leur surface.


Remontage et réglage : Une fois remis en place il faut régler l'écartement à l'ouverture. Par défaut, et en l'absence d'indications spécifiques, l'écartement standard est de 0,40 mm. Utilisez une cale d'épaisseur pour un réglage précis.


Avance à l'allumage : Maintenant que vous disposez de rupteurs parfaitement "rénovés", il faut régler l'avance à l'allumage. C'est une valeur qui est définie par le constructeur.
Positionnez provisoirement le volant magnétique en place de manière à ce qu'il "accroche" et, bougie retirée, faites le tourner à la main dans le sens normal de rotation jusqu'à ce que le piston arrive en position PMH (Point Mort Haut).
Placez une jauge graduée en millimètres dans le trou de la bougie, prenez vous un repère visuel (au sommet du trou par exemple), et tournez doucement le volant à contre sens jusqu'à ce que le piston soit redescendu de la valeur en millimètres indiquée par le constructeur. (A titre d'exemple, pour un moteur 125 Peugeot des années 50, cette valeur est de 4,5 à 5 mm). Retirez alors délicatement le volant sans faire tourner le vilebrequin, et re-positionnez le de manière à ce que le repère situé sur le volant coïncide avec celui situé sur le stator (généralement deux flèches qui doivent se trouver en vis à vis).
Vérifiez qu'à cet instant les rupteurs soient juste sur le point de s'écarter. Si c'est le cas, bloquez l'écrou de fixation du volant magnétique.

Avec cet allumage parfaitement réglé, votre moteur devrait retrouver sa vigueur d'antan.

Si votre rupteur est trop "fatigué", la meilleure des solutions est de le changer pour du neuf...

Les établissements "Jean-Luc CHAMBRIER" à Sémur en Auxois (21) disposent d'un vaste choix de rupteurs neufs pour toutes les grandes marques de volants magnétiques les plus répandues : SAFI, NOVI, ABG, BOSCH, MARELLI, etc. Vous trouverez leurs coordonnées dans
l'Annuaire Moto Collection, rubrique "professionnels".

ABC Concept © 1998 / 2004