Accueil

ABC Restauration
En vitrine
Livres
Docs en ligne

Petites annonces
Annuaire
Calendrier
Forum

Galerie photos
Expos
Musées
Boutique

Archives

Nous écrire



Refaire un joint de carter
Une restauration digne de ce nom passe obligatoirement par un démontage et un remontage complet de l'ensemble de la machine. Y compris bien entendu du bloc moteur. A cette occasion, l'ensemble des joints doit être changé, sous peine de voir apparaître des fuites qui ruineraient définitivement les résultats obtenus. Ceci est une évidence...

Il n'est pas toujours aisé de trouver des joints neufs, aux bonnes dimensions, ou d'envisager leur fabrication, les contours des carters de nos petites vieilles étant souvent tortueux...
Il existe une alternative au joint papier, c'est la pâte à joint.
Elle peut être utilisée partout où l'épaisseur relative du joint n'a pas une importance primordiale, mais où son rôle est uniquement d'assurer l'étanchéité, comme par exemple entre deux demi carters d'un bas moteur.
C'est cette application que nous allons voir, mais il y a des règles à respecter impérativement.

Le soin apporté au démontage des carters est primordial.
Le rôle du joint n'étant pas de boucher des fissures, mais uniquement de rattraper les inégalités ou les légers défauts du plan de joint, la séparation des demi carters doit être "délicate". Le tournevis glissé entre les carters et frappé au marteau pour les décoller est à proscrire définitivement.

Mieux veut utiliser un couteau dont la lame effilée glissée au niveau du plan de joint entre les deux carters et légèrement frappée au marteau permettra une séparation en douceur.
L'opération suivante consistera à "nettoyer" les deux carters de tous les restes de l'ancien joint, en utilisant toujours le couteau, en faisant bien attention de ne pas entamer le métal des carters. On affine ensuite ce travail à la cale à poncer (d'une main légère...) équipée d'un papier très fin (500) et on termine par un dégraissage complet au trichlo.
Le résultat doit donner un plan de joint parfaitement lisse, sans aspérité ni "trace de démontage, les deux demi carters devant s'épouser parfaitement.

L'étape suivante consiste à fabriquer le nouveau joint. Pour cela nous allons utiliser de la pâte à joint du commerce.
Attention : il existe de nombreuses fabrications aux caractéristiques différentes, votre choix devra donc tenir compte de l'utilisation que vous souhaitez en faire et des spécificités de chaque marque, en fonction de la résistance à la température, aux solvants, aux pressions, etc.
En règle générale, il vaut mieux utiliser un pâte fluide. Les pâtes au silicone, plus épaisses, risquent au cours du remontage, et sous la pression du serrage, de créer des bourrelets qui sous l'effet du vieillissement vont se détacher et aller se promener dans le bas moteur. Cela peut avoir pour effet de boucher une canalisation d'huile avec les conséquences que l'on connaît...

Application : une bonne méthode est celle dite "du fil à coudre ".
Nous l'avons utilisée à plusieurs reprises avec succès. Cela consiste à disposer tout le long du plan de joint de l'un des demi carters, régulièrement et en son centre, une longueur fil à coudre et d'appliquer par dessus la pâte à joint. Le rôle du fil est double : "retenir" la pâte, et créer une épaisseur de joint uniforme. Il faut choisir un fil de coton ou de lin résistant et de diamètre moyen (0,2 à 0,3 mm).


Remontage et serrage : pour les raisons expliquées plus haut, il est impératif d'appliquer la pâte à joint régulièrement et parcimonieusement.
Lors de l'assemblage des deux demi carters, le serrage doit être régulier et surtout uniforme. En serrant progressivement tous les écrous selon la méthode de l'escargot, c'est à dire en croisant le serrage de manière à emprisonner le nouveau joint uniformément.

C'est un gage de réussite et surtout de durée.
Bon joint !

LES ASTUCES ET CONSEILS DES INTERNAUTES
On peut aussi acheter une feuille à joint, la placer sur le profil du carter et marteller légerement au maillet en bois pour "marquer le contour", il ne reste plus ensuite qu'à découper la feuille, à placer le joint et à refermer uniformément. on évite ainsi les risques d'encrassement.

Astuce envoyée par Benoit



Pour faire un nouveau joint de carter avec un maillet en bois, si on insite un peu on découpe même le joint au dimension, mais au paravent il faut faire les passage des vis, alors une astuce :
on prend un bille de roulement et on la place à l'endroit du trous à faire et on frappe doucement dessus, elle fera le marquage du trou et si on insiste on fera directement le trou au bon diamètre mais il faut surtout faire les trous avant de découper les joints sinon on casse le joint !!!

Astuce envoyée par José




Pour les joints de carter j'utilise un truc bien pratique.
Je fait un scan de mon carter.
Je retouche l'image obtenue avec un logiciel de traitement d'image en veillant a conserver les dimensions. Et je fait un image en deux couleurs (la ou le papier sera utilisé je ne mets pas de couleur) que j'imprime ensuite sur mon papier Joint.
J'ai déja quelques fichiers de ce type que je tiens à la disposition des internautes sur http://home.tele2.fr/encyclomoto

Astuce envoyée par Lilian



A propos du papier à joint on peut employer une petite ruse sympa: enduire le plan de joint d'une fine couche de peinture acrylique soluble à l'eau puis l'appuyer sur le papier comme un tampon encreur. le nettoyage ne pose pas de problêmes et en plus ce n'est pas toxique
(ça dépend du type de joint!) ciao.

Astuce envoyée par Gérard




Si vous souhaitez voir votre astuce figurer dans cette rubrique, n'hésitez pas à nous écrire.



ABC Concept © 1998 / [(Date: (server_date))->Year]